La Vague de Poésie...

comme les pétales de Rose les feuilles se posent...
 
AccueilPortailCalendrierGalerieFAQGroupesMembresRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'air suranné

Aller en bas 
AuteurMessage
epervier

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 72
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: L'air suranné   Lun 16 Oct - 15:17

L’air suranné.-

Vieillir sans tricher à l’aube d’un trépas.
Soutenir l’infaillible d’une vie maladive.
S’appuyer d’espoir, l’œil vif quand même.

Pleurer pour mieux accepter l’insupportable.
Peau tapissée, la franchise des années révolues.
Se savoir indécis, l’inexplicable raison.

L’indomptable esprit à continuer de vivre.
Le malaise qui s’installe pour combien de temps?
Balayer l’indifférence d’un dos courbé.

Cheminer sa surdité au gré d’un vent.
L’œil incertain, une mémoire digne de ce nom.
L’intelligence malgré tout, un sourire enfin!

Des jambes cicatrisées dans la douleur vive.
Le pas vacillant, un trémolo déroutant.
Un spectacle à la mesure de son corps.

Trahison, un avenir qui sommeille d’envie.
Se balancer dans l’indifférence, attendre…
Le pourquoi! Survivre irrémédiablement.

Le couteau qui aiguise la foi tangible.
Un cœur lourd, de l’amour certainement.
Un regard merveilleux, de la subtilité sénile.

Des nuages perceptibles, un piano amusant, velouté.
De la sagesse mémorisée, l’expérience avant tout.
Mains jointes, de l’affection autour de soi.

Le désir profond, un parchemin inexplicable.
Sentir la vie, l’odeur désirée, un cœur ému.
L’hantise de parcourir l’effroyable.

Vieillir d’une plume chaleureuse, envoûtante.
Je le pense… entre les mots divins de tous les jours.
Vieillir et disparaître doucement, doucement…

André,épervier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clo
Invité



MessageSujet: Re: L'air suranné   Lun 16 Oct - 22:18

Epervier,

Ton texte est très réaliste.

Durant ces années,
Nous l'avons maltraité,
Il se rappelle à nous,
Par des douleurs,
Aux coudes et aux genoux.

D'une vie bien profitée,
Des séquelles elle a laissé,
Sur notre destinée.

Amitié Clo
Revenir en haut Aller en bas
Insurger
Invité



MessageSujet: Re: L'air suranné   Mar 17 Oct - 1:34

tres tresjoli texte épervier
oui cela serait bien mais....
peut etre la tu lu dans une autre rubrique mais permet moi de te mettre ce texte

ton poéme m'a ramené a ce fait de ma vie

Le petit chien est mort !



Elle est là, le regard vide, depuis la mort de son mari, elle était bien devenue « bizarre » mais bon…… elle oubliait de plus en plus les choses…

Apres tout, c’était aussi bien, tant de choses dans sa vie… alors autant ne pas se rappeler, par contre lui son petit chien, toujours présent, attentif, sans arrières pensées.

Et elle vivait à travers lui, ses yeux qui la fixaient avec amour, il était devenu le fil conducteur de sa vie, c’était lui sa pendule, quand il réclamait elle lui servait a manger et du coup se rappelait que elle aussi devait manger.

Quand il grattait à la porte, elle allait le promener, comme ça elle prenait l’air et puis elle suivait la laisse, toutou connaissait le chemin.

Et un matin toutou, et bien il n’a pas bougé, rien réclamé, pas de regards si réconfortants, plus d’affection, plus de repères.

Oublié qu’il fallait manger, plus de toutou pour le demander, plus de petites promenades, rien ! le néant ! elle a maigri, elle a froid, elle ne reconnaît plus rien.

Son âme est partie avec l’âme de toutou, des gens de sa famille sont passés, elle a dit : je vous connais ? Ils ont expliqués, elle les a regardé, elle s’en moque ! Elle est ailleurs…

Alors ils l’ont emmenée, dans « une maison » elle reste assise… On la fait manger, elle ne dit rien, les yeux ailleurs, peut être avec son petit chien.

Elle ne se plaint pas, ne demande rien, elle attend…..le regard ailleurs, dans un autre temps.

Moi je la regarde, ni mes paroles, ni mon regard, ni ma présence n’arrivent à son cerveau… elle est devenue « intouchable », je pense a son petit chien qui arrivait à franchir ces barrières infranchissables pour nous.

Tout doucement je m’en vais, pas besoin de fermer la porte, son esprit est déjà parti et son corps est devenu un objet vide, qui reste où il est posé…

Je ne me sens pas très bien, je suis triste, impuissante, désemparée, mon esprit un instant rejoint le sien, je vois son petit chien : incroyable ! elle a tourné la tête, elle me sourit pendant une seconde, par l’intermédiaire d’un petit chien nous sommes dans le même espace !

Alors je ferme la porte, si seulement cet espace pouvait lui tenir compagnie…




Jeannette


vraiment un plaisir de te lire flower
Revenir en haut Aller en bas
epervier

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 72
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: L'air suranné   Mar 17 Oct - 14:01

Bonjour Clo,
Oui c'est vrai que c'est un poème réaliste.
Je ne peux faire autrement quand je parle de la
vieillesse, enfin!

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
epervier

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 72
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: L'air suranné   Mar 17 Oct - 14:03

Bonjour Jeannette,

Très bonne réflexion!!!
J'apprécie...

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Insurger
Invité



MessageSujet: Re: L'air suranné   Mer 18 Oct - 0:16

et bien merci André, car c'est vraiement un plaisir de t'avoir avec nous.....

et ton avis est important, car souvent j'ai lu des poémes de toi et certains m'ont touchés

bon moi je ne suis que "la prose"...... mais cela ne m'epeche pas d'aprécier ce qui est beau

amitié

jeannette flower
Revenir en haut Aller en bas
epervier

avatar

Nombre de messages : 91
Age : 72
Localisation : Québec
Date d'inscription : 16/10/2006

MessageSujet: Re: L'air suranné   Mer 18 Oct - 12:58

Bonjour Insurger,
Depuis quelques mois, je n'écris que de la prose.
J'aime cette forme d'écriture qui nous laisse libre au niveau de l'écriture.

André,épervier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Insurger
Invité



MessageSujet: Re: L'air suranné   Mer 18 Oct - 13:02

et bien moi vois tu je ne sais écrire que de la prose

toujours des choses de mon vécu, je ne suis pas une poète

une simple conteuse

merci de ta présence flower
Revenir en haut Aller en bas
Isabelle Chevalier
Rubis
Rubis
avatar

Nombre de messages : 163
Age : 58
Loisirs : Ecriture, peinture, tressage du rotin, jouer de la musique en amateur.
Date d'inscription : 22/08/2006

MessageSujet: Re: L'air suranné   Sam 21 Oct - 3:13

Imaginer pour mieux accepter et se dire qu’il restera toujours quelque chose qui donnera du piment à la vie, comme une plume qui continue de courir sur une feuille blanche pour permettre à l’être d’exister jusqu’au bout.
Un beau texte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'air suranné   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'air suranné
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'air suranné

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Vague de Poésie... :: Poèmes :: Poésie libre-
Sauter vers: